Museum – Killing in the rain

Manga / Seinen / Pika / Museum – Killing in the rain

Auteur : Ryôsuke Tomoe

Dessinateur : Ryôsuke Tomoe

Genre : Seinen

Editeur : Pika

Date de Parution : 12/04/2017

Nombre de volumes : 3 ( Série Terminée )

Résumé

Une femme dévorée par des chiens, un homme découpé en morceaux… Une série de meurtres, un seul indice : une signature sur chaque scène, un verdict inscrit sur un papier. Le lieutenant Sawamura, secondé par le sergent Nishino, enquête mais manque cruellement de pistes. Et pour ne rien arranger, Sawamura n’arrive plus à joindre sa femme qui a quitté le domicile conjugal avec leur fils.

Présentation :

Museum est un manga, et plus particulièrement, un Seinen scénarisé et dessiné par Ryôsuke Tomoe. Ce manga est édité en France par Pika depuis avril 2017. C’est une série courte, elle ne dispose que de 3 tomes.

Synopsis :

Une série de meurtres secoue la ville de Tokyo. Les scènes de crime se distinguent les unes des autres mais sont intimement liées par des messages retrouvés sur les lieux des crimes. Une simple feuille de papier énonçant le châtiment reçu par la victime. Ce n’est ni plus ni moins qu’une sentence. Pour résoudre cette enquête, le lieutenant Sawamura est secondé par le sergent Nishino. Ils cherchent activement, malgré le peu d’indices dont ils disposent, le meurtrier et les raisons qu’ils le poussent à commettre ces crimes. A ce stade, plusieurs questions se posent. Trouveront-ils le lien qui unit tous ces assassinats ? Quelles sont les raisons de ces lynchages ?

Du rythme et une ambiance lourde

Scénario :

Ce premier tome ne nous fait pas de cadeaux. On est plongés dès les premières pages dans des événements peu réjouissants, qu’il s’agisse de la vie personnelle du protagoniste ou de la découverte du premier meurtre. Une ambiance malsaine et pesante s’installe peu à peu, pour devenir omniprésente à la fin de ce tome. Au fil de la lecture, l’intérêt est systématiquement ravivé par l’avancement de l’enquête.

Le personnage principal n’échappe pas au rapport vie professionnelle excellente / vie personnelle pitoyable. Le cliché du bon policier. Cela reste tout de même efficace, d’autant plus que ce rapport a un lien avec le déroulé de l’histoire.

L’assassin, quand à lui, remplit son rôle: mystérieux, dangereux et redoutable d’efficacité. Il incarne parfaitement une ombre continuellement présente et menaçante.

Sobres et sans fioritures

Dessins :

Coté dessin, on est clairement sur un style réaliste. Les cases sont parfois détaillées et le niveau est au rendez vous. Sans en faire trop, le dessin accompagne de belle manière l’ambiance et le scénario du manga.

Le verdict est énoncé et la sanction tombe…

Conclusion :

Avec le premier tome de Museum / Killing in the Rain, on ne s’ennuie clairement pas. L’ambiance est pesante, le niveau de violence est mesuré mais graphiquement bien présent et l’histoire ne souffre d’aucun temps mort. Ce Seinen se dévore d’une seule traite. Un véritable manga d’adulte.