Sorties Nouveautés BD Janvier 2020

Nouveautés BD

BD en cours

Date de sortie le 02/01/2020

Une malédiction du passé. Un fléau du futur.

An 3500. Shayne, l’amazone bardée de cuir et de métal, parcourt une Terre dévastée à la poursuite des derniers ennemis de la civilisation : une race de parasites prenant le contrôle des humains. Bien des années plus tôt, en 1875, Oliver Page, un jeune archéologue en mission dans le désert de Perse, découvre la tombe d’un roi inconnu à l’intérieur de laquelle siège un trône fait d’or et de pierres. Ses recherches l’amènent ensuite à mettre la main sur de mystérieux anneaux, réveillant une antique force enfouie. Une malédiction dont les conséquences sur l’avenir pourraient être dévastatrices… Oliver est-il celui par lequel l’entité parasite du futur va être réveillée ou la clé pour l’anéantir ? Et si c’est le cas, comment Shayne va-t-elle pouvoir entrer en contact avec lui ?

Si l’arrivée prochaine de leur premier enfant rend Angèle béate de bonheur, elle agit sur Damon comme un accélérateur de maturité. Le pauvre diable en possédait tellement peu auparavant qu’il a d’ailleurs un peu de mal à la maîtriser. S’il n’y prend pas garde, son sens soudain des responsabilités pourrait lui faire perdre ses meilleurs amis. Heureusement que sa famille et sa belle-famille, aussi barges l’une que l’autre, sont là pour le ramener de temps en temps à la déraison…

Parce qu’il n’y a jamais de mal à se faire du bien

Erika et Matthew pensent que le monde du sexe est fabuleux. Avec cette bande dessinée, ils encouragent tou.t.e.s les lecteur.ices à partager leur point de vue et à envisager le sexe de manière positive. Brassant une multitude de sujets, des sex-toys à l’éducation sexuelle en passant par des entretiens avec des professionnels de l’industrie du sexe et plus encore, les auteurs s’efforcent de créer un guide aussi ludique que pertinent pour aider tous les types de genres, corps ou sexualités. Dans ce second volume, vous en saurez notamment plus sur des sujets passionnants et variés tels que l’herpès, le consentement, l’avortement, 50 Shades of Grey, les clubs de striptease ou comment devenir le partenaire idéal d’un plan à 3.

1847. Alors qu’un terrible ouragan terrasse Morne Folie, Renée est retrouvée morte et le vieux Huc, à l’agonie. Sur son lit de mort, celui-ci délivre à Eliza une prédiction : elle est la seule à pouvoir sauver la plantation. En entrepreneuse habile, la jeune femme reprend le domaine en réussissant à nouer des alliances avec d’autres planteurs, même si les banques, elles, lui refusent tout prêt. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Paul D’Assier de Montferrier, héritier de l’une des plus puissantes et riches familles de commissionnaires de l’île. Paul est amoureux fou d’Eliza. Il ne rêve déjà que d’en faire sa femme. La jeune femme qui ne perd pas le nord lui fait une folle promesse : elle l’épousera s’il l’aide à financer son usine. Mais en secret, c’est toujours Pory Papy, le métisse, qu’elle aime…

Date de sortie le 08/01/2020

Avec Roger, l’Homme étoilé met une claque à la maladie sur les sons endiablés des tubes de Queen. Avec Mathilde, il apprend à parler le suédois, Edmond lui lance un véritable défi gastronomique et Nanie finit par l’adopter, en parfaite nouvelle grand-mère.

Rochielle a eu du succès au cinéma, il y a 30 ans, avec la trilogie des Copains d’alors. À tel point qu’un producteur a l’idée de reformer l’équipe pour une nouvelle aventure. Oui mais voilà, Rochielle s’est fâché avec tous ses partenaires de l’époque et a quitté le métier. Pourtant la tentation des caméras est forte. L’ancien acteur se rase la moustache et passe le casting en tant que sosie. Fascinée par la ressemblance entre le comédien et Rochielle (et pour cause), l’équipe va se laisser aller à un déballage en règle de tout ce qui s’est dit derrière son dos.

Ce roman graphique de plus de 100 pages retrace la vie d’Albert Camus qui demeure, plus de 50 ans après sa mort, l’un des écrivains français les plus populaires et les plus étudiés.De sa naissance en Algérie, de son enfance dans un quartier populaire d’Alger, de sa carrière d’écrivain et ses multiples engagements littéraires et politiques, notamment en faveur des indépendantistes algériens et des anti franquistes, jusqu’à l’obtention du prix Nobel en 1957 et son décès en 1960 sur une route de l’Yonne, cette magni?que biographie permet de découvrir la face humaine de Camus, ses fragilités, ses doutes? à travers le regard de sa mère.Un roman graphique de référence écrit par un camusien renommé, José Lenzini, auteur des Derniers jours de la vie d’Albert Camus (Actes Sud) et de Camus et l’Algérie (Edisud), mis en image par Laurent Gnoni (Bye-bye Love avec Serge Le Tendre).

Les guerres continuelles qui voient s’affronter Elfes et Orques ne laissent que peu de survivants. Seul sur le champ de bataille, un chien orque pleure la disparition de son maître. Mais le temps du recueillement est de courte durée. Il croise une animal destiné à être un ennemi : un chien d’Elfe bien éduqué et à la langue bienpendue. Pour survivre dansces contrées sauvages, ils vont devoir faire équipe.

Vikt, Ibu, Waka, Bek et Pwa, 5 jeunes en rébellion vivent dans une ville souterraine artificielle, où chacun est minutieusement surveillé. Le jour où l’une de leurs provocations dégénère, ils n’ont d’autre choix que de fuir… vers l’extérieur interdit. Comment survivre dans ce monde inconnu ?

Chaque jour, June traîne sa flemme et son flegme. Elle a bien conscience de ne pas être la fille idéale pour ses parents, la femme idéale pour les hommes qu’elle croise, mais elle assume sa part de lose et trace son chemin, en râlant et en raillant parce qu’il faut bien avoir au moins un but dans la vie. Chaque titre de strip est tiré d’un titre de chanson des Beatles qui fait sens par rapport au gag.

Et si c’était Pénélope qui avait affronté les Tritons, les Cyclopes et autres monstres? Et si pendant ce temps, Ulysse était resté bien peinard à Ithaque à faire et défaire un machintrucbazar pour éviter de devoir prendre une autre épouse ? Alors, flanquée de ses « Amazones », Antiope, Lampédo et Marpésia, et du fidèle chien Argos, Pénélope aurait été l’héroïne d’une palpitante croisière qui ne s’amuse pas toujours !

Le road trip d’une enfant qui traverse l’Amérique des années 30.

1930 – États-Unis, pendant la Grande Dépression. Expropriée, la famille de Dusty va devoir habiter chez des voisins. La gamine ne décolère pas, car son père est parti à Washington demander avec quelques milliers d’autres manifestants des comptes au président… Mais c’est trop long… Elle décide d’aller le chercher !

Et si la plus grande menace pour l’humanité, c’était elle-même ?

Dans un futur proche, alors qu’une épidémie nommée la « Grande souche » a ravagé l’essentiel de l’humanité, une énigmatique race extraterrestre est venue s’installer sur notre planète. De formes, de tailles et d’attributs variés, personne ne sait d’où ces « intrus » viennent ni quel est leur but puisqu’ils n’interagissent pas avec les humains. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que la proximité avec certains d’entre eux provoque des réactions sur les individus et leur environnement : nausée, hystérie, migraines, sécheresse… Face à cela, l’humanité s’est alors divisée en 3 catégories : ceux qui ont décidé de s’adapter et de cohabiter avec cette nouvelle espèce ; ceux qui ont choisi de résister et d’enrôler de force tous ceux qu’ils rencontrent à leur cause ; et ceux qui leur vouent un culte, voyant dans leur arrivée la manifestation d’une intervention divine. Au cœur de la tourmente, Andrew, persuadé d’avoir perdu toute sa famille, a trouvé refuge auprès d’une communauté pacifique. Il ignore que sa fille, Amanda, est toujours en vie… et qu’elle a, de son côté, intégré une bande de résistants particulièrement violents.

Un dandy au pays des bandits !

Lord Harold Alaister Cunningham Talbot, douzième du nom, est l’héritier de l’une des plus grandes familles de l’Angleterre victorienne. Mais alors que ses nobles ascendances lui assureraient un train de vie confortable et sans effort, ce grand amateur de littérature romanesque décide de se plier à la dure loi du travail en mettant les fruits de sa prestigieuse éducation au service de la police. Et pas n’importe où : le voilà propulsé inspecteur novice à Blackchurch, l’un des quartiers les plus mal famés de tout Londres ! En arrivant sur place, le candide Harold va découvrir un univers bigarré, peuplé d’escrocs et de fieffés forbans, où l’unique loi qui vaille est celle du silence. Ses trop bonnes manières risquent de ne pas passer inaperçues… surtout auprès des trois jeunes femmes qui semblent tenir le quartier d’une main de fer.

Avec lui, c’est bêtise sur bêtise… et c’est trop bien !

Quand Lily découvre un monstre dans sa chambre, elle n’a pas peur du tout. C’est vrai qu’il est grand, qu’il est fort et qu’il sent des pieds. Mais il sait faire des bulles-cœur avec ses fesses et, surtout, il fait des câlins tout doux ! Alors, entre Lily et Doudou-monstre, c’est tout de suite un roman d’amitié qui commence. Et si c’est dur à accepter pour les parents, pour les amis et surtout pour le chat de la famille, ce n’est pas grave. Parce qu’un copain comme celui-là, on n’en trouve pas tous les jours.

« Sloane, tu ne sais pas renoncer. C’est même là, la seule vertu qui te serve de compas. »

Quand, au milieu des années 1960, Philippe Druillet invente Lone Sloane, le navigateur solitaire arpentant les espaces interstellaires, il révolutionne la bande dessinée. Baroque, sans limites, fourmillant de mille détails, la science-fiction explose les cases, s’hybride à la littérature en croisant Flaubert, et marque durablement les imaginaires de créateurs en herbe dont un certain George Lucas…

Aujourd’hui, cinquante ans plus tard, Lone Sloane revient sous la plume de Xavier Cazaux-Zago et le pinceau de Dimitri Avramoglou, jeune talent émergent adoubé par Druillet lui-même, pour une nouvelle aventure à l’ambition et aux proportions dantesques. Babel convoque tous les personnages de la saga de Sloane et met en scène leur confrontation à une menace inexorable : l’Écume, une force sombre qui anéantit tout sur son passage. Notre héros devra littéralement se réinventer, et faire appel à tous les grands voyageurs mythologiques – Ulysse, Hannibal, Gulliver ou Nemo – pour l’aider à triompher du Chaos.

Lucienne et Georges, deux sexagénaires campagnards vivent dans leur petit village de La Rondière où Georges répare son infatigable tracteur et Lucienne s’occupe des tâches quotidiennes. Elle apaise un peu le deuil de son unique fils en parrainant des enfants défavorisés dans le monde entier. Lorsque le facteur amène à Lucienne une lettre annonçant qu’elle est la grande gagnante du jeu-concours des magasins Outillor, sa vie va être bouleversée. Avec le premier prix de 200 000 euros, elle aurait enfin de quoi parrainer tous les enfants nécessiteux de la Terre…

Quand Viva Zapata rencontre La Nuit des Morts-vivants.

Mexique, début du XXe siècle. Une hacienda est subitement prise d’assaut par une horde d’étranges individus, des « calaveras », ces figures écorchées issues du folklore mexicain, hébétées et muettes, qui ne semblent tenir debout que par la pulsion de meurtre qui les anime. Les survivants de l’attaque, jetés sur les routes, forment alors un groupe sans distinction de classes, de milieux, ou d’origines… même si les patrons tentent de demeurer ceux qui donnent les ordres. Ils n’ont alors pour seul langage commun que celui de la violence et de la lutte pour la survie. Reste à savoir s’ils vont devenir aussi sauvages que les monstres qui les poursuivent…

Le premier album d’une jeune autrice-illustratrice de talent récompensée par le prix Fnac-Salamandra 2018. Au fil de huit tranches de vie en apparence totalement indépendantes les unes des autres (la mort de son animal de compagnie, une histoire d’amour, les cours de natation qu’elle dispense dans une école, les soirées passées avec des amis à partager des bières), Bea Enriquez dresse le portrait d’une jeune femme confrontée à de nombreux questionnements, emblématiques de ceux que se posent de nombreux jeunes gens dans les sociétés européennes du XIXe siècle. Une histoire personnelle qui acquiert ainsi une dimension profondément universelle.

En 2015, Joe Sacco s’est rendu par deux fois dans les territoires du Nord-Ouest du Canada, au-dessous de l’Arctique. Il est allé à la rencontre des Denes, un peuple autochtone. L’auteur nous raconte l’histoire de ce peuple, ses traditions, restées intactes pour certaines, les premières rencontres avec les Anglais. Pendant longtemps, les peuples indigènes du Grand Nord, vivant sur des terres non propices à la colonisation agricole, restèrent livrés à eux-mêmes, jusqu’à ce que la découverte de pétrole et d’or incite le gouvernement à officialiser son autorité sur eux, comme sur leurs terres. A cette période, les autorités s’appropriaient les territoires, non plus par les massacres, mais cliniquement, méthodiquement, et de façon administrative – grâce à des traités. En lisant ceux-ci, on n’échappe pas à l’impression que les “Indiens” ont donné la terre où ils vivaient en échange de la promesse d’une annuité de quelques dollars, de quelques outils et de médailles pour ceux qui se disaient leurs chefs. Aujourd’hui, la fracturation hydraulique ajoute la pollution à la spoliation initiale.

Parfois, il est des secrets qu’il vaut mieux taire.

1961 – Joseph revient d’Algérie. Pour les habitants du village, il n’est qu’un planqué qui officiait dans un bureau plutôt que sur les zones de combat, un lâche qui a esquivé les durs travaux de la ferme. Personne ne lui pardonne d’avoir abandonné sa famille, alors que son frère est cloué sur une chaise roulante, victime d’un accident de tracteur pendant son absence. D’enfant du pays, Joseph revient en paria. Heureusement, l’honneur du village est sauf : le fils du cafetier, lui, s’est battu en Algérie. Mais quand il revient à son tour de la guerre et révèle aux habitants le secret de Joseph, l’invraisemblable vérité éclate au grand jour.

Dans l’espace, tout le monde vous entendra rire…

Après un sidérant voyage intersidéral, l’équipage du Kouklamoon se retrouve sur une petite planète sans nom, mystérieuse, sauvage et entièrement recouverte d’océans, d’où émerge un petit archipel sans nom au milieu duquel une petite île sans nom cache une petite source sans nom. L’eau qui coule de cette petite source sans nom aurait en revanche un petit nom : l’eau de jouvence. En effet, selon certaines sources (qu’on se gardera ici de nommer), cette eau donnerait, à celui qui la boit, la jeunesse éternelle ! Bien entendu, cette petite planète sans nom est aussi une planète sans visiteurs, car qui, dans toute la galaxie, serait assez stupide pour croire à ces gnoleries ?

Pour reconquérir le Donjon tombé aux mains de Guillaume de la Cour, le plan est simple : Marvin, Isis et Herbert doivent trouver du fugus purit et l’utiliser pour déloger les occupants actuels de la forteresse. Mais est-ce vraiment le plan du Gardien ? Nos héros vont devoir lutter contre tous pour sauver le Donjon. Et en parallèle, Marvin réussira-t-il son Tong Deum de fiançailles ?

La quête d’un joyau en terre viking !

VIIIe siècle – Harald est de nouveau sur les traces des Magyars qui sont en possession du joyau d’Ignir. Aidé dans sa quête par Sayaline, une guerrière arabe hors norme, le jeune viking entame une course contre le temps pour récupérer la gemme écarlate qui lui permettrait de sauver son père, le roi Dagmar !

Quant à Silke, la mère d’Harald, elle dirige désormais le village des Vikings, mais doit composer avec son frère à l’ambition grandissante, la voyante toujours en train de comploter contre sa famille et Ignir, le dragon des mers qui s’impatiente…

Transformée en… Troll ? ! Mais comment Hilda va-t-elle pouvoir se sortir de ce mauvais pas ? D’autant plus que le bébé Troll croisé dans la Forêt de pierres, a pris sa place chez Maman. Une course contre la montre s’engage pour conjurer le mauvais sort et il faut faire vite, car à Trollsbourg, on est bien décidé à faire le ménage des créatures envahissantes en essayant une nouvelle arme secrète et redoutable.

Lucie et l’énigme du Sphinx : La famille Vieillepierre
Une aventure haletante imprégnée de légendes égyptiennes !

Quand son père, l’aventurier Arthur, disparaît en Égypte, Lucie rassemble son courage et part à sa recherche.

Pour résoudre l’énigme du Sphinx, elle doit solliciter l’aide des dieux égyptiens … mais sera-t-elle capable de surmonter ses peurs les plus secrètes pour sauver son père ?

Emilie est recherchée et sa tête est mise à prix. Poursuivant sa fuite en tenue de nonne, elle est Soeur Maria quand elle arrive à Galveston, au Texas. Elle n’est pas là par hasard, elle cherche le révérend Alister Coyle, celui-là même qui dirige l’orphelinat pour jeunes filles de la ville. Sous couvert de cette nouvelle identité, elle est hébergée quelques jours au sein de son institution. Le décès d’une pensionnaire et surtout la tentative de suicide de l’une d’elles ne laissent aucun doute sur le comportement malsain et les sévices commis par le révérend. Il est temps de rendre justice ! Emily s’en chargera et Dieu en sera témoin !

Dans l’univers du Petit Spirou, Melle Chiffre occupe une place à part : la jolie prof de calcul exerce un attrait certain sur ses jeunes élèves et sur ses collègues… M. Mégot en deviendrait presque galant ! Follement amoureuse du très terne et très timoré M. Dugenou, au grand dam de ses admirateurs, elle est une grande adepte du bain de minuit. Un des personnages récurrents de la série, qui allie charme et humour. Le meilleur des gags du “Petit Spirou” mettant en scène Mademoiselle Chiffre, la jolie prof de calcul. Les gags sont complétés par un portrait du personnage, une lettre écrite par le Petit Spirou, des pages de garde amusantes autour de l’univers du personnage et une couverture inédite.

Your Content Goes Here

Le retour de l’enquêtrice la plus girly de la BD !

Léa est la fille la plus perspicace de son école. Tellement perspicace que ses amis se demandent même si elle n’a pas un sixième sens. C’est vrai qu’aucun détail ne lui échappe et qu’elle ne croit pas toujours ce qu’on lui dit. Comment fait-elle ? En fait, Léa a juste le sens de l’observation. D’ailleurs, tu peux relever le défi de découvrir en même temps qu’elle les énigmes de cet album. À toi de jouer maintenant !

La légende des Mentors s’apprête à renaître !

Les mythologies du monde entier regorgent de héros conçus sans que leur mère n’ait connu, charnellement, l’homme. Adam, Gilgamesh, légion de demi-dieux de la mythologie grecque ou romaine, pour ne pas parler de la miraculeuse conception du plus célèbre, sans doute, d’entre tous, « Al-Masih » ! Et s’il y avait un fond de vérité dans toutes ces légendes ? Et si, certains de ces Mentors existaient encore ?

Barcelone a du mal à livrer ses secrets. Alors que Joseph et Costentenus décident d’inspecter une île de la Méditerranée, ils tombent dans un piège et évitent in extremis de se faire dévorer par d’étranges créatures. Resté à terre, Stanislas est quant à lui enlevé par Aristote. Désormais, chaque minute compte pour le sauver. Mais est-il seulement encore en vie ? La dernière course contre la mort des deux frères sera la plus longue. La plus cruelle, aussi…

Le siège d’Antioche s’installe et, alors que les notables de la cité enjoignent Constance d’ouvrir les portes, elle organise la résistance avec fougue enespérant que le messager qu’elle a fait partir plus tôt pour Jérusalem reviendra rapidement avec l’armée du roi Baudoin. Car si Antioche ne se prend pas par les armes, on peut en affamer ses habitants.

Date de sortie le 09/01/2020

Avec Saez, vous prendrez un plaisir coupable à transgresser les interdits !
Les Immorales, ce sont ces femmes de tous âges, pucelles encore timides ou bien MILF expérimentées, prêtes à braver tous les tabous pour se payer une bonne tranche de sexe. C’est cette jeune bourgeoise qui s’aventure le soir dans les quartiers chauds pour s’exhiber devant les voyous de tout poil… C’est cette épouse dévouée qui accepte de passer sous la table pour que son PDG de mari obtienne un contrat juteux… C’est cette coquine qui, non contente de profiter du fils, décide de goûter à la virilité de son beau-père…
On en passe et des perverses : avec Saez, vous prendrez un plaisir coupable à transgresser les interdits…

Date de sortie le 10/01/2020

Tif et Tondu partent enfin en vacances pour se remettre de leurs aventures. Sur la route de l’Écosse, ils décident de faire un détour par Londres pour aller saluer leur ami Ficshusset. Ce dernier, inspecteur pour Scotland Yard, leur raconte sa dernière enquête contre un certain John Fullshoke. En plein milieu de son histoire, il est interrompu et assommé par une forme invisible. Tondu se rue à l’extérieur pour voir l’agresseur et, à sa grande surprise, ne voit personne. Allumant ses phares pour mieux distinguer d’éventuels indices, il découvre alors une ombre simiesque gigantesque semblant sortir du néant. L’inspecteur et Tif découvrent au même moment une menace de mort signée de Fullshoke… Mais l’inspecteur est catégorique et jure que c’est impossible. Ce gangster notoire, condamné à mort, a réussi à s’évader quelques jours avant son exécution. Néanmoins Ficshusset le descendit avant qu’il ne puisse nuire davantage, plus d’un mois auparavant. Commence alors pour nos trois héros une enquête mystérieuse à la poursuite d’un gorille invisible.

“Thérapie de Groupe” met en scène de façon éblouissante un auteur de bande dessinée à la recherche de l’inspiration. Dans une quête inlassable il parcourt l’univers de la création. Il remonte l’Histoire, fait appel aux plus grands peintres, interpelle Boileau, Nietzsche ou Dieu Lui-même. Faire rimer humour et désarroi n’est pas à la portée de tous les poètes. Avec cet album drôle et émouvant, cultivé et percutant, c’est pourtant l’exploit que réalise l’auteur. Ce voyage aux sources de la création est l’occasion pour le lecteur de constater l’extraordinaire talent graphique de Larcenet et l’ampleur de sa palette. Mais aussi d’entrevoir la douleur d’un artiste se cognant aux murs de l’incompréhension et de la solitude. Au bout du voyage, à chaque fois, l’impasse de la souffrance. Avec une lucidité féroce, l’auteur ne s’épargne jamais et dépeint de façon poignante un artiste à la dérive. Sauf que cet artiste, Manu Larcenet, est aussi le maître de l’autodérision. Et qu’il réussit à rendre chaque dessin, chaque page, chaque échec, aussi hilarants que bouleversants. Face à l’angoisse de la création, sans artifice ni dissimulation, il se met à nu dans une exploration d’une richesse et d’une profondeur rare et d’une vérité souvent déchirante. Et d’une drôlerie surprenante. Dialogues ciselés, mise en scène au cordeau, dessin incroyablement abouti, le dernier avatar d’une oeuvre originale et dense, “Thérapie de Groupe” enchantera évidemment la cohorte des fidèles de Larcenet. Et sera un vrai choc pour ceux qui le découvrent.

Richard Hochet, le père du célèbre reporter, a été arrêté par la police. Or il était déclaré mort depuis des années. Et son statut d’orphelin avait permis à Ric d’échapper au service militaire. Rattrapé par l’administration, Ric Hochet n’a pas le choix, il doit entrer sous les drapeaux.

Nous sommes dans les années 70… Le hasard (et une bande de mecs un peu lourds) provoque la rencontre entre Anoukis et Francisco. Ce dernier, adepte de spéléologie, lui fait découvrir ce sport et c’est lors d’une de leurs sorties qu’ils tombent sur le téléphone portable de Franck et son message désespéré… Pendant ce temps (euh…) en pleine préhistoire, Kenza et Franck ont découvert deux énormes oeufs de dinosaures. Des semaines de nourriture pour toute la tribu ! Mais l’éclosion va les forcer à revoir leurs plans. Pourtant, croyez-le ou non, la plus grande menace pour Franck et Kenza, ce n’est pas une maman dinosaure furieuse mais plutôt un cannibale, manchot, plein de haine, qui les poursuit inlassablement. Un type redoutable, malgré son physique de gringalet…

Andrea Montale a 15 ans, bientôt 16. Il n’est pourtant qu’un enfant lorsqu’il assiste, impuissant, au meurtre de son père et au suicide de sa mère. Un enfant prêt à placer sa confiance en un parfait inconnu, malgré des apparences trompeuses. Orso, chef mafieux tyrannique et cruel, va prendre Andrea sous son aile et l’accueillir au sein de sa famille comme son propre fils. Andrea va connaître alors son premier amour, mais pas forcément celui auquel on pense… Avec cette nouvelle pépite amorale et cynique, Zidrou et Oriol retrouvent l’univers de La Peau de l’Ours, dont le premier tome, paru en 2012, fut particulièrement remarqué.

Cette intégrale regroupe les quatre récits qu’ils imaginent entre 1966 et 1968, regroupés dans leur ordre de publication dans le journal Spirou de l’époque : Choc au LouvreLa villa du Long-CriLes flèches de nulle part et La poupée ridicule. Après avoir été animée de façon rudimentaire par Fernand Dineur, son créateur, Will a longtemps cherché le ton juste (Intégrale 1 : 1949 -1954), jusqu’à sa rencontre avec le scénariste Maurice Rosy qui, en créant M. Choc, prétendant caricatural au poste de maître du monde, a transfiguré l’univers de la série (Intégrale 2 : 1955 – 1958). Équilibre temporaire puisque Will abandonne un temps les personnages à Marcel Denis, qui les embarque vers des aventures étrangement loufoques et burlesques (Intégrale 3 : 1959 – 1965). Avec ce quatrième volume, le duo Will-Rosy reprend les commandes de la série, après six années d’absence.

Date de sortie le 13/01/2020

Après Mon Combat, Adolf Hitler écrit Ma retraite, c’est du moins ce que l’auteur imagine ! Après l’excellent Ploutacratie de 2018, Abraham Martínez revient sur l’un des épisodes les plus controversés du XXe siècle, la disparition d’Adolf Hitler. Mais ce n’est que le point de départ de ce que l’auteur va faire subir au dictateur. Sa fin sera terrible !
Un livre étonnament d’actualité à l’heure de la résurgence de nombreux extrémismes partout sur la planète.

30 avril 1945, la guerre est définitivement perdue. Depuis son Bunker, Adolf Hitler orchestre son suicide mais surtout sa fuite ! Avec tous les espions alliés à ses trousses, le dictateur entreprend un long, très long voyage, qui le mène aux Baléares puis en Argentine. Il devient alors témoin de tous les évènements postérieurs à l’armistice, effondrement du nazisme, démembrement de son pays, victoire du capitalisme et du communisme. Son rêve de liberté se transforme vite en cauchemar…

L”auteur part de l’hypothèse controversée que le Führer n’est pas mort en 1945, et l’on s’amuse alors à entrer dans la peau d’Adolf Hitler et à affronter avec lui, de manière humoristique, les évènements historiques postérieurs à sa mort (ou non), évènements toujours justifiés par une bibliographie étoffée qui donne toute sa force au récit.

Le retour du Western Crépusculaire ! Mexique, années 1920, 40 ans après la reddition de Geronimo, alors Hollywood tournait ses premiers films parlants, les Apaches poursuivaient une guerre perdue pour défendre un mode de vie condamné à disparaître… Apre, violente, désabusée et teintée d’humour noir, Les Ombres de la Sierra Madre renouvelle le genre. Western atypique, par son ton, son rythme et sa chronologie, c’est aussi une tragédie en 3 actes, inspirée d’événements authentiques et méconnus. Avec ses personnages attachants, son dessin au couteau et ses dialogues ciselés, le récit vous entraine au coeur de la Sierra Madre, ultime refuge des derniers Apaches libres. Mormons, Indiens, Mexicains… personne ne sortira indemne de cette trilogie à la fois épique et terriblement humaine.

Date de sortie le 15/01/2020

Un grand récit d’initiation picaresque, savoureux et poignant. Avant de « descendre combattre à la Fosse » le père d’Aldobrando sachant son heure venue, le confia à un mage. Celui-ci devrait le protéger et l’éduquer jusqu’à ce qu’il soit en âge de découvrir le vaste monde. Quelques années plus tard, voilà que la préparation d’une potion tourne au drame. Grièvement blessé à l’oeil par un chat qui ne voulait pas bouillir, le mage demande à son jeune protégé d’aller en urgence lui quérir l’Herbe du loup. Mais comment peut-on se débrouiller en botanique alors que l’on n’a jamais mis un pied dehors et que l’on tombe nez à nez avec l’assassin du fils du Roi de Deux Fontaines ?

Enfant de la prophétie qui conduira tous les peuples vers la liberté, Alef-Thau, né sans jambes et sans bras, va devoir traverser une suite d’épreuves initiatiques afin de retrouver intégrité physique et spirituelle. La quête d’Alef-Thau, saga mythique en huit tomes qui a réuni plus d’un demi-million de lecteurs, a constitué au fil des années l’un des cycles les plus originaux et poétiques du scénariste Alejandro Jodorowsky. La fascination qu’elle continue d’exercer doit beaucoup à la grâce prodigieuse du dessin d’Arno, disparu après avoir achevé le septième volume.

Monté en flash-back à partir du moment où Che Guevara est coincé dans la jungle bolivienne, peu avant sa mort, Che est un livre exceptionnel par son propos, sa force plastique et son histoire éditoriale. Il est dessiné par le maître de la bande dessinée argentine Alberto Breccia et par son fils Enrique. Tous deux imaginent des systèmes de correspondances graphiques très novatrices pour l’époque.

Dans une étrange Amérique du 17e siècle, où se côtoient créatures étranges venues de réalités alternatives, magie et intrigues politiques, le capitaine de la garde Salomon Culpepper ou « Pepper » pour les intimes, cherche à sauver son neveu Colt qui s’est mis dans une situation inextricable avec le duc de Paragusa. Cette ville, où il a si souvent fait respecter la loi, se retourne alors contre lui.

Evita s’inscrit, comme Che, dans la volonté d’Hector Oesterheld de mettre en lumière les personnalités latino-américaines oubliées dans le contexte politique des années 1970. Le scénario a été abandonné à cause d’aléas politiques, puis redécouvert dans les années 2000. Un livre historique qui a bien failli ne jamais exister.

Parano au pays des super-héros.

Entre les années 1930 et 1950, au coeur d’une Amérique troublée en recherche d’elle-même, deux figures emblématiques de la culture populaire s’opposent : Fredric Wertham et William Moulton Marston. Le premier, officiant comme expert psychiatre auprès de la justice, mène une campagne de dénonciation à l’encontre des comic books pendant que le second, travaillant dans l’industrie du divertissement, et auteur de Wonder Woman, en défend les mérites pédagogiques. Au fil de l’histoire, au travers de ces deux personnages, d’un kiosque et des passants qui l’entourent, se dessine le reflet d’une société américaine.

Fredric, William et l’Amazone retrace l’evolution des comic books et decrit le portrait d’une Amerique traumatisee, de la grande depression a la paranoia maccartyste de la Guerre froide, en passant par la seconde guerre mondiale. Il parle d’une Amerique frappee par la figure des tueurs en serie puis par la grande peur du communisme.

Dans le grenier de ses grands-parents, Max découvre une craie magique ayant appartenu à un aïeul aventurier. Il lui suffit désormais de dessiner une porte puis de la franchir pour se rendre instantanément à l’autre bout de la Terre ! Ce garçon curieux et plein d’entrain peut ainsi explorer les pays lointains et rencontrer les gens et les animaux qui les peuplent. De la Chine au Pérou en passant par le Canada ou l’Inde, suivez Max au fil de ses aventures mouvementées à la découverte des plus beaux pays du monde.

Le meilleur moyen de se protéger est encore de cacher la vérité.

Dans un futur post-apocalyptique, le monde n’est que ruines et désolation. La civilisation n’est plus et l’humanité vit de pillages et de bidouille, s’organisant en villages de fortune ou en caravanes d’épaves vrombissantes où la brutalité fait société. Dans cet enfer, Solal, jeune et habile réparateur, fait ce qu’il peut pour protéger sa sœur Eva atteinte d’une grave maladie respiratoire. Mais alors que leur réserve de médicaments s’épuise, ils n’ont plus qu’un seul espoir : se rendre au « Mur », une gigantesque enceinte imprenable et gardée par de monstrueux robots. À l’abri y vivrait une communauté de gens puissants, protégée du reste du monde, avec toutes les ressources nécessaires à leur survie… Mais qui sait ce qui se cache véritablement à l’intérieur ?

Entre la radicalité de Mad Max et le nihilisme de The Walking DeadLe Mur nous plonge dans un maelstrom de poussière, de rouille et de sang. Une prouesse graphique pour un road movie sauvage et post-apocalyptique qui, dans la plus pure tradition du genre, nous interroge sur le devenir de l’humanité et les conséquences de nos actes.

Un étudiant met la main sur l’édifiant journal d’un chercheur ayant découvert la résurgence d’un ordre ancien peuplé d’anges et de démons. Sa clef ? Un talisman celte, gravé d’un triskel. Débute une quête baroque et caustique, entre bibliothèques universitaires, vieilles villas endormies et arrière-salles d’antiquaires. L’occasion pour Miguelanxo Prado, derrière la fable, de nous questionner sur l’équilibre fragile entre l’homme et la nature ; fragilité exacerbée par nos appétits de pouvoir et d’autosatisfaction.

Recruté par les services secrets français, le Tueur est forcé de reprendre du service. Lorsqu il s est fait cueillir par la DGSE en Patagonie, le Tueur n a eu que deux options. Suivre le mouvement ou finir squelette nettoyé par les urubus, au fond de la pampa. Et se sauver la peau implique souvent des compromis. Une planque au Havre, une couverture de cadre dynamique, la vie de bureau dans toute sa splendeur… Mais les communautés urbaines françaises se révèlent finalement des terrains d intervention tout aussi musclés que ceux qu il a eu l habitude de « nettoyés » quand il bossait à son compte. « One of the best graphic novel series of the last ten years. I toast you, Matz and Luc Jacamon, and I thank you. » – Brian Michael Bendis.

Béa et Lou se rencontrent dans une station-service texane et décident de faire route ensemble. Une dizaine d’années les séparent, mais les deux jeunes femmes se ressemblent : chacune tente, à sa manière, d’échapper à un passé douloureux. Alors qu’elles roulent vers West, une ville mystérieuse qui ne figure sur aucune carte, d’étranges individus semblent les prendre en chasse.

Vendeurs de crêpes à peine dilettantes, les frères Tim et Léon sont heureux et vivent simplement, travaillent, mangent, jouent et dorment. Bouleversant cette routine, Pauline, une jeune fille dégourdie, s’impose un jour dans leurs vies en se déclarant l’admiratrice de Tim. Elle lui donne bientôt un premier rendez-vous. On découvre que Pauline est une voyageuse qui vit dans sa tente et se déplace un peu partout dans le monde. Suite à cette rencontre, la jeune fille se fait inviter chez les frères. Elle propose ensuite à Tim de passer la nuit dans sa tente. Tim accepte mais ne parvient pas à assumer toute la dimension de cette nouvelle relation. Pendant ce temps Léon, moins sûr de lui qu’on ne pouvait le penser, souffre de la situation et sombre dans une crise de somnambulisme. Pauline constatant que Tim n’est pas prêt pour partager une relation, décide de quitter les lieux. Quelques temps plus tard, un facteur apporte de ses nouvelles : partie en expédition, elle invite nos deux compères à la rejoindre.  Tim et Léon s’embarquent donc dans une aventure qui leur fera rencontrer d’étranges personnages.

Lumières savantes, poudroiements colorés, touches veloutées, chaque case est la miniature d’un tableau impressionniste. Télérama.
Avec ” Trait de craie “, Miguelanxo Prado nous offre un récit étrange et envoûtant où le regret le dispute au remord. Superbe. Ouest France.
Prado s’est définitivement rangé parmi les grands de la BD. Huis-clos étrange digne de Borgès dont l’ombre plane sur le récit. Le temps s’enroule. Une véritable BD intelligente. Le Figaro Littéraire.

La nouvelle grande série d’aventure maritime !

Boston, 1803. Pierre-Mary Corbières, jeune homme glabre et timide de 16 ans, embarque comme aspirant à bord de l’USS Constitution, un navire de guerre en partance pour la Méditerranée combattre les états Barbaresques. Alors que l’équipage profite du long voyage qui les attend pour s’exercer aux manœuvres, Pierre-Mary, lui, se familiarise avec la vie en mer et en profite pour renouer avec d’anciennes connaissances, comme le taciturne Nicholas. Compagnons de bord puis frères d’armes, les deux hommes vont se rendre compte qu’ils portent chacun le fardeau de lourds secrets de familles… Leur passé refera-t-il surface dans la tourmente de la guerre qui les attend ?

Après Les Pirates de Barataria, Franck Bonnet nous propose, cette fois-ci en tant qu’auteur complet, une nouvelle série maritime au parfum d’aventure. Basée sur des faits réels, cette histoire au souffle romanesque se révèle aussi captivante que précise d’un point de vue historique et maritime, avec notamment un souci tout particulier apporté aux détails techniques (vocabulaire marin, fidélité dans la représentation des navires et du matériel, etc.). Sans conteste le prochain incontournable de la bande dessinée d’aventure maritime.

Dans les villages Kojis les enlèvements se multiplient. Azaqi, dont les parents ont disparu, pense qu’il s’agit du même phénomène. Les rôdeurs traquent les kidnappeurs jusqu’à Malmoria qui abrite l’une des trois plus puissantes universités de magie et sa directrice n’est autre que la mère de Gami ! La jeune magicienne devra alors accepter à contrecoeur de reprendre ses études pour pouvoir enquêter en secret sur la disparition des parents d’Azaqi !

Alors qu’elle arrive à Paris, Li y termine ses études secondaires et entame une licence de journalisme. Dans le même temps, depuis son pays d’origine, Monsieur Zhang lui apprend par courrier que Mao lève une armée et que la famine sévit. Deux ans plus tard, la Manchourie sera envahie par le Japon. Li voudrait pouvoir aider son pays et revoir son mentor, Monsieur Zhang. Par ailleurs, à Paris, elle découvre l’amour. Comment concilier cet amour naissant et son besoin d’aider son pays ?

L’héroïsme est le combat de tous.

1983, Jérusalem. Voilà 18 ans qu’Irena a été reconnue Juste parmi les nations par le peuple d’Israël. Pour autant, ce n’est qu’aujourd’hui qu’un arbre est planté en son honneur à Yad Vashem… Une reconnaissance tardive qui vient permettre à cette femme humble de continuer le récit de sa vie héroïque. Les derniers mots de son histoire sont dédiés au docteur Janusz Korczak qu’elle a connu, médecin et écrivain polonais qui a délibérément choisi d’accompagner les enfants de son orphelinat au camp de Treblinka…

Découvrez la conclusion émouvante de cette série poignante et d’utilité publique : le destin hors-norme de l’une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre mondiale. Ce cinquième volume est préfacé par Marek Halter.

Dix ans après le massacre, sur la place Tiananmen déserte, Lee Lang observe la Cité interdite. Elle revient en Chine après 10 années d’exil, elle a rendezvous avec l’Ombre jaune, le sinistre chef des services secrets chinois de l’époque. Que vont-ils se dire ? Elle, l’ancienne étudiante révoltée et lui, le principal responsable du massacre ?

L’un des personnages les plus brillants et les plus contradictoires du XVIIIe siècle

Homme de lettres, officier, diplomate, travesti… le Chevalier d’Eon fut l’un des premiers espions de l’histoire de France et l’un des personnages les plus brillants et les plus contradictoires du XVIIIsiècle. Arnaud Delalande (Viravolta), Simona Mogavino (Aliénor – La légende noire) et Alessio Lapo, en spécialistes de la bande dessinée historique, nous racontent son incroyable destin.

Il ne deviendra jamais le roi de France. L’Alchimie lui réserve un plus grand destin.

1888. Au refuge des Chevaliers d’Héliopolis, Asiamar, âgé de cent-dix ans, se prépare à accomplir le dernier rituel de son initiation : Citrinitas, l’œuvre au jaune, qui lui permettra de retrouver sa jeunesse et de vivre mille ans. Il est désormais temps pour lui de connaître également le secret des Chevaliers gardé par leur maître. Car celui-ci a besoin de la puissance de tous ses disciples pour sauver l’humanité. Mais avant cela, il charge Asiamar d’une mission : affronter la dernière grande menace de leur ordre. Un mutant tueur de femmes qui sévit dans les nuits embrumées de Londres, la capitale du monde moderne : Jack l’Éventreur !

Alejandro Jodorowsky conclut en apothéose sa dernière grande saga ésotérique, mêlant les secrets de l’alchimie aux arcanes de l’Histoire. Une fresque épique transcendée par le travail de Jérémy, l’un des meilleurs dessinateurs réalistes de sa génération.

Entre 1977 et 2003, Carlos Giménez, précusseur de la bande dessinée autobiographique, a réalisé les 6 premiers tomes de Paracuellos, son chef d’œuvre doublement récompensé à Angoulême. Dans cette série, il dépeint avec justesse le quotidien des orphelins de l’Assistance publique dans l’Espagne Franquiste.

Après une pause de près de quinze ans, Giménez reprend les crayons et réalise 2 nouveaux tomes publiés en Espagne en 2016 et 2017, regroupés dans cet album de près de 160 pages. Il continue de brosser un tableau du dénuement moral de l’Espagne de l’après-guerre civile. Si les enfants de l’Assistance publique restent au centre de ces deux albums, l’auteur se focalise ici sur leurs sentiments et les relations qui les unissent.

Le groupe fait la rencontre d’Alia-Aenor la dragonne. Telle une succube, elle subjugue toutes et tous, mais Enoriel semble particulièrement sensible à ses charmes. Ces deux-là se connaissent de longue date à n’en pas douter. Cependant elle n’est pas là pour leur jouer un air nostalgique que ne renierait pas un certain clerc. Elle a d’autres plans en tête.

Date de sortie le 16/01/2020

Au fin fond d’une grotte, une taupe réunit autour d’elle petits et grands, leur apprenant ce qu’est le monde de l’extérieur à travers des légendes et autres histoires. Et si, elle aussi, avait une place toute particulière dans les récits qu’elle raconte ? L’album des Contes du Givre évoque des ambiances très variées à travers un univers Fanstasy. Les amoureux de cinéma penseront peut être aux inspirations de films tels que Dark Crystal, Labyrinth ou Legend, voir le trop méconnu Lady Hawk. Le titre évoquera aux fans de jeux vidéo des chefs-d’oeuvre comme The Legend of Zelda ou Landstalker, voir même la saga des Castlevania. Dans le 9e art, on citera volontiers Siegried, Fly (Dragon Quest) et Bone.

Toujours plus d’actualité le nouveau Pignocchi renverse les codes avec humour.

En nous mettant face à ces situations presque impensables nous prend par la main pour nous amener à les envisager. Un anthropologue Jivaro ” fait son terrain ” dans la commune de Bois-le-Roi, des pinsons et mésanges définissent les nouvelles lois, Trump Merkel et Macron formant la minorité occidental à préserver. En quatre chapitres dessinés, Pignocchi nous place tantôt dans un arbre, tantôt à l’Élysée. Nous sommes oiseau qui pense militant, nous sommes présidents qui pensent indien.
Lire pour redescendre dans le croyable et cette fois, envisager vraiment le renversement.

Date de sortie le 17/01/2020

Dans les années 1920, au Kenya puis en Éthiopie, John Wallace, un colon anglais suspecté de meurtre est arrêté. Envoyé dans une prison dans laquelle il est soumis au travail forcé, il survit dans des conditions éprouvantes avant de réussir à s’échapper. Une mystérieuse femme noire part à sa poursuite, le traquant sans relâche : elle seule sait qui est réellement Wallace et d’où lui vient cette force digne d’un lion ! Leur antagonisme cache en fait un terrible secret et la même volonté de liberté et d’absolu qui les entrainera au fin fond de l’Afrique. Les auteurs de ‘Black OP’ signent un grand récit d’aventures sur fond de voyage, de colonialisme, de religion, d’exploration, et de chamanisme.

Un objet aux pouvoirs inouïs âprement convoité par une bande de malfrats et une organisation gouvernementale sans scrupules, une mystérieuse source d’énergie qui libère un monstre assoiffé d’électricité, une riche héritière dotée de pouvoirs paranormaux et menacée de kidnapping, un sous-marin plongeant au point d’origine de lumières étranges qui émanent des abysses… Depuis qu’il est installé comme astrologue à New York, l’énigmatique Capricorne est continuellement confronté à des affaires insolites, des découvertes fantastiques et des ennemis implacables. La série-phare d’Andreas rassemblée en 4 intégrales.

Lya va peut-être enfin connaître l’identité du chauffard qui l’a renversée la veille de ses 17 ans. Elle tient dans ses mains le dossier subtilisé dans le bureau de maître Martin de Villegan. C’est pour ce dossier qu’elle s’est faite embaucher comme stagiaire dans ce cabinet d’avo-cats. Tout ça pour ça. Mais Lya peut compter sur ses deux alliés fidèles, Adèle sa collègue dévouée et Antoine son meilleur ami. Sur le terrain, l’enquête pour la vérité vire à la série noire.

Duke fait tout pour retrouver Clem afin de lui épargner la vengeance du terrible Mullins. Mais comment raisonner son petit frère quand on vient lui annoncer la mort de sa femme ? L’inconstance de Clem entraînera Duke vers de nouveaux dangers, sans même savoir que son amie Peg emprunte elle-même une route plus que périlleuse…

Le danger avec les paris, c’est qu’on peut perdre. C’est ainsi que Lapinot et Richard se retrouvent en route pour Saint-Mouilly, 3 250 « âmes », pour y installer un temple dédié à l’athéisme, tout en développant le scénario d’une série. Ne pas être croyant, est-ce avoir la « foi en rien » ? La promesse d’un au-delà fait-elle du croyant un « mort en vie » ? Le prosélyte qui s’est laissé endoctriner n’a-t-il pas perdu une part de son humanité en abandonnant son libre arbitre ? La drogue au volant, est-ce bien raisonnable ? Rassurez-vous, dans ce troisième volume des Nouvelles aventures de Lapinot, il n’y pas que des questions existentielles. Ce road movie échevelé, contient aussi une forte dose de sangria, de bâtiments insalubres, de caca, de blagues de bite, d’applis, de bastons, d’odeurs douteuses, et d’une multitude de choses absurdes et drôles, ce fameux cocktail auquel Lewis Trondheim nous a habitué tout en nous surprenant à chaque fois.

Les Zindics Anonymes reprennent du service. Tom, dont le père est capitaine de police, et sa copine Lilia se retrouvent devant le cinéma. Ils vont rater le début de la séance si Clément n’arrive pas. Il appelle. Baptiste son frère est dans le coma. Il se serait jeté d’un pont la veille. Une tentative de suicide ? Pour Clément ça ne colle pas. En attendant les résultats des analyses toxicologiques, les apprentis détectives mènent l’enquête en vrais professionnels. Avec méthode et logique, ils retracent l’emploi du temps de Baptiste et remontent la piste. Alors que l’enquête piétine et que toutes les apparences ramènent au suicide, ils peuvent compter sur Fred Dubois, une journaliste dynamique et déjà sur le coup pour les épauler dans leurs recherches.

Traduction à l’identique de la fabuleuse collection Fantagraphics, ces volumes reprennent la totalité des strips de Charlie Brown. Ce tome 22 « 1993-1994 » nous rapproche un peu plus de la fin de cette série d’intégrales de l’une des plus magnifiques sagas. Un chef d’oeuvre absolument indispensable !

Date de sortie le 22/01/2020

La narratrice, c’est l’autrice elle-même. Elle a 15 ans et vit en Indochine avec sa mère, veuve et ses deux frères. Pensionnaire dans un lycée pour étudier les mathématiques, elle ne rêve que de devenir écrivain. Sur le bac qui traverse le fleuve séparant son lycée de sa pension, elle fait la connaissance d’un riche chinois. Ils tombent éperdument amoureux et commencent une relation faite d’amour et d’argent qui durera un an et demi durant lequel ils se verront régulièrement. Marguerite devra faire face à la honte, la peur, la jalousie et parvenir à trouver sa place au sein d’une famille où il est difficile de s’imposer.

Le chef-d’œuvre lovecraftien de Mosdi et Ledroit en intégrale grand format !

Le Saigneur de Brooklyn… Un tordu de plus dans les rues du New York des années 1930 ? Malheureusement non, à en juger par la sauvagerie de ses crimes et l’arme par laquelle ils sont perpétrés : un antique poignard d’obsidienne, d’origine aztèque. Ce qui donnerait déjà bien du fil à retordre à l’inspecteur Macallan si une insidieuse question ne venait pas troubler sa logique de vieux flic : est-ce le tueur qui tient l’arme, ou l’arme qui tient le tueur ?

Les femmes androïdes de modèle Dernier Ange, chargées de collecter la mémoire des soldats morts au combat, retournent, une fois leur mission accomplie, à leur rack pour vider cette mémoire et se faire rebooter pour le prochain champ de bataille. L’une d’entre elles semble, contre toute attente, appréhender le processus mais c’est techniquement impossible. Les androïdes n’ont pas de sentiments.

Désormais coincée dans le Bolchoï, un réseau mondial de réalité virtuelle, Marje est impliquée dans un conflit opposant deux multinationales, Titanica et Bogi. Mais chacune de ses interactions avec le réseau réduit ses chances de retour dans la réalité. Entre les intérêts des entreprises et les attentes de ses proches, comment Marje réagira-t-elle ?

Un fascisme à la française.

Clichy, nuit du 16 au 17 mars 1937. Torpillée par des membres de la Cagoule, une manifestation du Parti Socialiste tourne au massacre. Des policiers font usage de leur arme sur la foule et plusieurs civils sont tués, des centaines blessés… Pris à parti dans le drame, Marx Dormoy se rend, furieux, dans les bureaux de Mondanel, exigeant sa démission. Mais c’est sans connaître l’étendue des révélations du commissaire. Ce qu’ils ont découvert sur la Cagoule dépasse leurs pires craintes. Ils font probablement face à l’une des organisations les plus dangereuses de la IIIe République. La « fusillade de Clichy » n’était qu’un début…

Les gueux n’ont jamais été aussi nombreux à Paris tant l’état économique du royaume est catastrophique. Le Lieutenant Criminel La Reynie, qui a emprisonné Anacréaon à la prison du Châtelet, entreprend d’éradiquer toutes les cours des miracles que compte la capitale. Leur roi neutralisé, les gueux décident d’élire leur nouveau chef et convoquent la canaille pour une élection secrète en Vendée. La Marquise, redevenue une voleuse solitaire, s’en prend aux soldats dès qu’elle le peut. Elle finit par tuer un mousquetaire…

Mai 1968. La révolte éclate. Mécontentement populaire, manifestations, barricades, grèves : la France est paralysée. Agnès Laborde évolue désormais dans les hautes sphères du pouvoir. Elle n’a qu’un seul but : se débarrasser d’Aimé Bacchelli, le collabo qui la fait chanter depuis la fin de la guerre. Curieusement, Simone Baroux, journaliste à L’Objectif, commence à recevoir des informations sur les activités crapuleuses de ce dernier. Les deux femmes parviendront-elles a neutraliser Bacchelli et à se libérer du passé ?

À Rome lors de la fête de la fertilité, la vestale, officiant au sacrifice d’une vache rituelle, annonce à César un grand malheur. Ce dernier prend les choses à la légère, il a déjà fort à faire avec la volcanique Cléopâtre qui lui a donné un fils : Césarion. Cet héritier est un caillou dans la sandale du Sénat mais attention, si Cléopâtre est une souveraine indomptable, elle est une mère bien plus sauvage.

Décembre 1910. Le Palais de l’Elysée est victime d’un cambriolage. Le Président Fallières découvre son coffre-fort pillé : bijoux et liasses de billets ont disparu, mais plus important encore, des documents ultraconfidentiels, susceptibles de mettre en péril la sécurité du pays, ont été dérobés. Seule une carte de visite avec un lapin dessiné, est retrouvée dans le coffre-fort. Plus de doute, il s’agit de l’oeuvre d’Arsène Lapin, gentleman cabrioleur. Les Spectaculaires se voient alors confier une curieuse mission : pour récupérer ces précieux papiers, la joyeuse troupe doit remporter, sans tricher, la grande course automobile qui reliera Paris à Berlin, au printemps prochain ! Sans quoi Arsène Lapin menace de divulguer ces documents aux rédactions des plus grands journaux d’Europe…L’enjeu est de taille pour notre fine équipe, embarquée contre leur gré dans une folle aventure qui les conduit de Paris à Bruxelles, Amsterdam et Berlin. Parviendront-ils à remporter la grande course ? Attention, ça risque de décoiffer !

De nos jours, des vaisseaux extraterrestres réguliers survolent le ciel de Washington, imposant une règle drastique sur la procréation à la nouvelle humanité. Dans une citadelle d’Haïti, où la résistance s’organise, appuyée par la dissidence alien, la lutte contre les aliens s’intensifie. Les sauts dans le temps se poursuivent dans ce tome spectaculaire et continuent d’apporter leurs lots de réponses et de mystères.

Date de sortie le 24/01/2020

Django Reinhardt est une légende. Mais Django ? “celui qui réveille” ? est aussi né deux fois. Une première fois dans la neige, durant l’hiver 1910 dans une famille de nomades stationnée à Liberchies, en Belgique. La seconde à Saint-Ouen, près de Paris, à l’automne 1928, quand l’incendie de sa caravane lui mutila la main gauche. Le scénariste Salva Rubio et le dessinateur Efa avaient déjà signé ensemble un remarquable biopic sur Monet en 2017, rendant hommage à l’obsession du peintre pour la lumière. De même, ce biopic consacré à la jeunesse du musicien prodige met en scène la passion et l’obstination de celui qui s’est toujours considéré comme le plus grand guitariste du monde. Dans ce récit-partition, en découpant les cases comme des accords, le dessinateur anime la romance d’une vie en vibrations aquarellées pour mieux accompagner le cheminement musical et technique de l’inventeur du jazz manouche. De la musette au jazz, du violon au banjo puis à la guitare, la destinée de Django est celle de sa main de feu, habitée par le “duende” qui brûle dans l’âme du musicien manouche. Celle d’un miraculé qui renaît de ses cendres, plus éblouissant que jamais. Musique !

Dans la ville de Saïs, en Égypte, la jeune Neith, fille de Pharaon, est remarquée par son père lors de sa danse pour un rituel sacré. Et contre toute attente, c’est elle qu’il choisit pour effectuer la danse de la purification. L’une de ses soeurs la met aussitôt en garde : il vaut mieux qu’elle échoue dans sa prestation si elle ne veut pas finir dans la couche de leur père… Incapable de se ridiculiser devant tant de monde, Neith n’a plus d’autre choix que de s’échapper avec Sennedjem, son demi-frère, qui compte quitter discrètement le Palais. Mais leur fuite s’avère de courte durée. Capturés par des marchands d’esclaves, ils sont amenés auprès de leur ennemi, Nabù-kudduri-usur, roi de Babylone. Le rang social de Neith et Sennedjem est rapidement percé à jour et le roi y voit là une occasion en or. Tout laisse à penser qu’il a trouvé son roi de paille, ce substitut royal destiné à tromper les dieux durant la période prédite comme néfaste… avant d’être sacrifié pour conjurer le mauvais sort !

Arthur vient d’emménager dans une nouvelle ville. Et qui dit nouvelle vie, dit nouvelle école et nouveaux amis ! Mais une menace plane sur la cité des Mitaines : des enfants disparaissent mystérieusement… N’écoutant que son courage, Arthur le petit ourson et ses copains – l’amusante Pélagie, l’intrigante Kitsu, le génie de la bande Gonzague et son fidèle compagnon Willo – démarrent une enquête. Une histoire racontée par Loïc Clément et Anne Montel dans un savoureux album jeunesse “Le Temps des Mitaines”, mêlant l’humour et le suspense.

Si on le lui demandait, Javier dirait que sa vie est nulle. Et la dernière chose dont il avait besoin était qu’un alien lui atterrisse dessus et lui transfère tous ses super-pouvoirs avant de mourir. C’est pourtant ce qui lui est arrivé, et voilà que maintenant, il est un super-héros, un super-héros qui se fait quand même virer de son travail et dont la petite amie décide de « faire un break »… Heureusement, le voisin de Javier, José, l’aidera à utiliser ses pouvoirs pour faire le bien, à cacher son identité secrète, surtout auprès de sa petite amie journaliste qui enquête sur Titan, le mystérieux super-héros… C’est important, d’avoir un bon voisin.

Elle s’appelle Léna. C’est une jeune femme brune, élégante et mystérieuse. On ignore d’où elle vient et où elle va. Son voyage commence à Berlin-Est, dans le quartier où vivent les anciens dignitaires d’un régime effacé par le vent de l’Histoire. Léna rend visite à un homme qui lui remet une liste de noms et de numéros de téléphone, qu’elle apprendra par coeur avant de la détruire. Après Berlin, il y aura Budapest et un autre rendez-vous. Et après Budapest, Kiev, Odessa, la Turquie et la Syrie. À chaque fois, une rencontre. Peu de mots prononcés, juste un objet étrange remis par Léna à son destinataire ? une boîte de pâtes d’amandes, un flacon de parfum, un nécessaire pour diabétiques. Avec “Le long voyage de Léna”, Pierre Christin et André Juillard entraînent le lecteur à travers une Europe qui entremêle aujourd’hui et hier. Une Europe où les soubresauts d’une Histoire pas si lointaine semblent se prolonger dans d’étranges projets partagés par ces femmes et ces hommes dont Léna croise la route. Mais elle, quel rôle joue-t-elle? Christin et Juillard laissent planer le doute sur ses intentions. En toile de fond, on devine les ombres du terrorisme international nourri par la frustration d’un passé qui semblait enterré, celui de l’idéal communiste. Récit d’un parcours pas comme les autre baigné de nostalgie et de mélancolie, Le long voyage de Léna permet à Pierre Christin de laisser libre cours à son intérêt pour l’Histoire et pour le destin contrarié des pays de l’Est. Pour leur première collaboration, Pierre Christin et André Juillard signent mieux qu’un album réussi : Le long voyage de Léna est d’ores et déjà un classique.

Le paysage de Monument Valley, Tsé Bii’ Ndzisgaii, comme disent les indiens navajos suffit à évoquer la Conquête de l’Ouest. À l’arrière d’une calèche, un garçonnet joue Oh Suzanna au banjo. Mais derrière ce décor majestueux à la tranquillité trompeuse, la mort rôde pour faucher sur la route le rêve américain. Le prologue met le lecteur au diapason du climat de violence qui règne dans l’Ouest sauvage, avec ses assassins et ses chasseurs de tête, ses proxénètes et ses prostituées. Rien n’arrête la marche du progrès. Alors que le chemin de fer se construit, dans un territoire à feu et à sang, qu’importent les ravages et l’exploitation. Originaire du Missouri, la famille de Martha Cannary, avant qu’elle ne devienne la célèbre Calamity Jane, avait elle aussi échoué dans sa traversée, livrant l’orpheline à elle-même.

Dans une région perdue du nord de l’Amérique, une importante conférence se déroule dans le plus grand secret, réunissant des représentants de différents pays (Iran, Turquie, États-Unis, Russie, France, Turquie, etc.) afin d’évoquer la crise qui secoue le Moyen-Orient, dont la Syrie, qui est l’objet d’enjeux géo-politiques. Les diplomates confrontent leur point de vue offrant parfois un spectacle consternant dans un monde menacé, prêt à exploser… Léna assiste à cette conférence qu’elle doit superviser, non sans mal… Dix ans après le tome 2, Pierre Christin et André Juillard se retrouvent grâce à leur personnage, Léna, qui est au coeur d’un récit d’une rare intelligence où les enjeux géopolitiques sont plus présents que jamais.

Réfugiée en Australie, Léna tente de reconstruire sa vie loin de la violence aveugle des attentats. Les services secrets, cependant, ne l’ont pas oubliée. Elle doit bientôt replonger dans la folie humaine, passant par une Géorgie très trouble et un camp d’entraînement sub-saharien, avant de finir dans une planque parisienne en compagnie de trois femmes vouées au martyr. Pierre Christin et André Juillard reforment le tandem qui nous avait tant bouleversé avec Le Long voyage de Léna, et signent une oeuvre rare, à la fois politique et contemplative, qui donne à décrypter notre monde torturé.

L’Allemagne a décidé de faire venir de force des travailleurs français pour faire tourner ses usines. Le STO est instauré. François, Lisa et Eusèbe décident d’aider les récalcitrants à fuir. Mais les autorités ont aussi créé la Milice française et c’est une menace supplémentaire qui se profile pour tous les résistants…

Hadès, plus puissant que jamais, guide sa horde vers l’ultime bataille contre la cité fortifiée de Hopetown. Le temps presse pour Billy, Rocket et Zulaya qui doivent à tout prix délivrer Berlin et empêcher l’Empire du Soleil Noir d’étendre ses ténèbres tentaculaires sur les Terres de Malédiction. Mais avant d’y parvenir, ils devront prendre des chemins différents et faire des choix qui, pour certains, s’avéreront irréversibles.

Rattrapées par la police et l’horrible Kurb, Jay et Kita sont prises au piège. Elles parviennent à s’enfuir in extremis grâce à l’aide de Senseï, mais le prix à payer est terrible. Leurs têtes mises à prix, elles s’allient au Dead Ends, le gang de gamins des rues de Husband et Sainte Marie-des-Caniveaux. Ensemble, ils veulent se venger de cet Empire britannique qui les écrase sans vergogne. Et rien de mieux pour parvenir à leurs fins que de profiter des décisions de la Reine Victoria. N’appréciant nullement que les provinces d’Amérique du Nord revendiquent leur indépendance, la Reine a ordonné la construction d’une flotte navale pour aller déclarer la guerre à l’Amérique et récupérer ce qui lui appartient. Un attentat se prépare pour le jour de l’inauguration… Il arrive que le démon verse des larmes, mais ne vous méprenez pas, il s’en nourrira pour devenir plus fort et déversera sa haine…

Coincée dans la pièce secrète de son père, Sixtine découvre le monde des ombres, accompagnée de ses amis, Martin et Sophie. Mais la jeune fille est surtout concentrée sur les secrets qui se dévoilent à elle… Elle comprend que les pirates lui ont caché beaucoup de choses. En colère, elle ne veut plus les voir et, petit à petit, s’isole.

Date de sortie le 28/01/2020

Rome, premier siècle avant J.-C., une époque où débauche, violence et orgies sont le lot quotidien. Avec la série Inguinis, entrez dans un univers d’intrigues à la romaine. Inguinis : Artémis, jeune sculptrice qui fréquente les orgies du Dominus Claudius, enquête sur la mort mystérieuse de son père Nicomède, célèbre sculpteur qui vient d’obtenir une importante commande pour le Panthéon de Rome. Inguinis Oracle : Entre jeux du cirque et vierges sacrées, Gaïus se retrouve malgré lui au milieu d’une lutte de pouvoir. Avec l’aide de la vestale qui lui est attribuée, sa vie pourrait prendre les Atours d’une vengeance héréditaire.

Trahi par sa femme, qu’il aime par-dessus tout, le sultan Shahriyar décide de se venger en la tuant et pour noyer son chagrin il promet de tuer toutes les nuits une femme, après l’avoir aimée. Mais la rencontre avec Shéhérazade, la fille du vizir, va tout changer. La belle arrivera-t-elle à mettre fin au massacre engendré par l’amour blessé du sultan ?

Date de sortie le 29/01/2020

Un SDF hérite d’une maison, d’une famille et de tous les soucis qui vont avec.

Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent sur les bords de Seine. Mais la destinée fait parfois preuve de bienveillance avec les SDF. Elle offre à Amédée un nouveau toit par le biais d’un héritage : un magnifique pavillon de banlieue. En contrepartie, il doit devenir le tuteur légal de Nicolas, le fils trisomique de sa vieille tante récemment décédée. De surcroit, Amédée se retrouve responsable d’une maison qui attise toutes les convoitises. Mais surtout, il hérite d’un passé, d’une famille et de ses secrets qu’il découvre peu à peu.

Quand les murs saignent des secrets de famille enfouis…

Éléonore retourne avec son fils, Théo, dans son ancienne maison familiale. Elle y retrouve son frère qui lui apprend que leur père qu’ils croyaient mort est toujours vivant. Les souvenirs rejaillissent dans cette maison aux lourds secrets de famille. Que s’est-il réellement passé ici pour pousser le père à tout quitter du jour au lendemain ? Quels rôles ont joués les voisins si affables dans cette fuite ? Le seul qui semble pouvoir trouver un début d’explication est Théo. Sa mère le pense autiste, mais son mal est en réalité bien plus étrange.

Comment renouer avec son rôle de mère ?

Le jour où Chloé annonce à sa mère que son petit copain s’appelle Abdelaziz, la nouvelle passe mal. Car, bien qu’elle s’en défende, Catherine est raciste. Et que personne ne se berce d’illusions ! Elle désapprouve cette relation et ne se prive pas de le faire savoir. Les relations entre la mère et la fille se tendent, se détériorent, s’amenuisent, puis disparaissent. Quand un évènement tragique frappe Abdelaziz, Catherine veut soutenir sa fille. Mais le lien est rompu.

Le jour où Isako livre un nouveau kimono à l’okiya, elle n’imagine pas que son père va la vendre, avec pour perspective de faire d’elle une geisha. La jeune fille est précipitée dans un univers aussi hostile que fascinant, sommée de démêler les fils d’un destin qu’on a tissé pour elle. D’intrigues en chausse-trappes, l’étau se resserre dans les froissements d’étoffe, et alors que l’heure de son examen approche les comptes doivent être soldés.

Les enfants sont répugnants ! Ils puent ! Ils empestent ! Ils sentent le caca de chien ! Rien que d’y penser, j’ai envie de vomir ! Il faut les écrabouiller ! Les pulvériser ! Écoutez le plan que j’ai élaboré pour nettoyer l’Angleterre de toute cette vermine…Attention ! Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire et ressemblent à n’importe qui. Mais elles ne sont pas ordinaires. Elles passent leur temps à dresser les plans les plus démoniaques et elles détestent les enfants. La Grandissime Sorcière compte bien les faire tous disparaître. Seuls un jeune garçon et son extravagante grand-mère semblent capables de l’en empêcher…

Petit, grand, gros, moche, maigre, femme, homme, riche, pauvre, intelligent ou très bête, tout le monde rêve d’amour. Et même d’un torrent d’amour qui renverse et emporte tout sur son passage. Quitte parfois à prendre un ruisseau pour un torrent. Voire, en désespoir de cause, à prendre n’importe quoi pour de l’amour. Torrents d’amour est le livre des desperados de l’Amour, qui fait enfin rimer amour et humour.

Wolcano est une sorcière résidant à Whitetown, vivant sa vie de débauches et d’irrévérences en tous genres.Lorsque arrive sa 666e conquête amoureuse, OX, cyclope de son état, débarque lui signifier sa radiation du Pôle des Sorciers. Wolcano décide de le suivre pour venir protester en personne. S’ensuit un road-trip abracadabrantesque où chacun aura à loisir de questionner son rapport à la société.

Athé’non, fils du roi d’Elsémur est un elfe brisé. Hanté par la mort de son âme-soeur, il vagabonde, volant pour se payer ses feuilles de Kicha, une drogue puissante qui l’apaise. Après un larcin de trop, il doit combattre dans une arène pour le bon plaisir d’un roi humain. Il lui faudra trouver la force de surmonter son addiction et dompter sa souffrance comme autrefois il a dompté le Raïten-Kahlaal…

Elles ne sortent de l’ombre que pour mieux vous y plonger

Découvrez le nouveau volume du Chant des runes, thriller surnaturel signé Sylvain Runberg et Jean-Charles Poupard et mettant en scène un duo d’enquêteurs aussi charismatiques qu’antinomiques. Un True Detective du froid dans la lignée des meilleurs polars scandinaves…

Luksand l’héritier de Darko possède le bracelet qui lui permet d’invoquer le démon Ghorgh, mais il a été repéré par les Rédempteurs Radieux, le nouvel ordre de la Lumière. Avec Altaï et le vieil archéologue Rodombre, ils se retrouvent piégés dans un sortilège qui les éjecte vers un autre univers. Si leurs corps sont envoyés ailleurs la magie du bracelet leur en trouve de nouveaux dont ils ignorent tout alors qu’une tempête a projeté leur navire dans les savanes de l’Yrkhone…

Refusez d’être un senior, devenez un Seignor !

Vous en avez marre d’être traité de « vieux » ? Vous ne supportez plus les Noëls en famille avec les gamins qui braillent et leurs parents qui vous infantilisent ? Il est temps de choisir un hébergement qui vous correspond. Rejoignez-nous au sein de la première maison de retraite participative et autogérée !

Entre le tricot, le jardinage, les puzzles et la télé (quand elle marche), vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Et grâce aux obsèques qui rythment les semaines, vous êtes assuré de voir sans cesse de nouvelles têtes et de vous faire de nouveaux amis.

La folie de la vengeance. La fureur de la passion.

Alors que les rois Honim et Alvar s’apprêtent à célébrer l’union de leurs descendants, Aram et Mara, une menace plane… Une armée de vampires dévore les troupeaux des bergers et tente de s’en prendre aux deux royaumes. De son côté, Vaal le boiteux, le propre fils d’Alvar devenu Grand prêtre, fomente un complot pour assassiner le futur roi et prendre sa place sur le trône. Mais Aram possède dans ses veines le sang du loup-garou qui le rend invincible. Vaal décide alors de faire forger la seule arme capable de le détruire : une épée d’argent.

Découvrez la fin du nouveau cycle de cette flamboyante tragédie shakespearienne signée Alejandro Jodorowsky et Dongzi Liu, pleine de fureur, de trahisons et de passion.

Date de sortie le 30/01/2020

Niilak, un monde de glace en perdition peuplé de dragons. Ira est l’héritière du trône d’Anori. Apprentie écuyère insouciante, son avenir est tout tracé ; du moins jusqu’à sa rencontre avec un puissant chasseur, changeant le cours de son existence à jamais. Combats épiques, grandes espérances et quête de liberté ; plongez dans une formidable aventure enneigée ! Album de bande dessinée tout public, cette énergique histoire au féminin aborde tout en subtilité les thèmes de l’émanciation et du passage à l’âge adulte sur fond de révolution et de quête d’un monde meilleur. Le dessin, entre franco-belge et touches orientales, est un délice.

Date de sortie le 31/01/2020

13 juin 1944, une semaine après le débarquement allié en Normandie, une bombe volante, appelée V1, s’écrase sur la banlieue nord de Londres. Elle détruit quelques bâtiments d’une zone industrielle et fait de nombreuses victimes civiles. Churchill ne veut pas revivre un second blitz, il opte avec ses alliés américains pour deux axes : la défense de Londres et la destruction des sites de V1. Une jeune femme, Louise Simon, ingénieure chimiste spécialisée dans la recherche nucléaire, et un homme, Doug Hunter, pilote de chasse talentueux et héros de l’ombre, vont unir leurs forces pour accomplir une mission qui risque de bouleverser l’issue d’un conflit encore indécis durant l’été 1944. Ce récit en deux parties va raconter l’épopée de ces pionniers, héros oubliés de la Seconde Guerre mondiale qui ont marqué l’évolution de l’aéronautique moderne à travers les doutes, les échecs, les trahisons, les actes héroïques et désespérés.

Une bande dessinée criante d’actualité, destinée au 12-25 ans et plus largement au public intéressé par le concept de partage et la conservation des ressources naturelles. Une association vertueuse entre Jul, un dessinateur expert sur l’actualité, et un organisme d’état, l’AFD expert sur le développement durable.

Une famille part pour un séjour dans un camp de bungalows sur la côte britannique. Les décors familiers à tout à chacun défilent : autoroute, stations-services, falaises sur la mer, musées décrépits, boutiques pour touristes, absence de réseau, visite à la lointaine famille, amitiés estivales. Jon McNaught met des mots et des images sublimes sur le rythme de la nature, le temps qui passe, l’adolescence, l’ennui et la beauté des vacances d’été avec un talent unique : transformer l’ordinaire en extraordinaire.

Bienvenue dans un monde post-apo ultra-violent, où les mutations physiques vont bon train et où la nature sauvage est peuplée de créatures démesurées. Des mercenaires sillonnent le territoire pour les tuer : ce sont les Sauroctones. Quand Zone, Jan et Ursti, trois adolescents vagabonds en pleine loose, apprennent l’existence d’une énigmatique fusée qui pourraient leur faire fuir définitivement ce monde hostile, ils se trouvent un but commun : la chercher ! Mais comme souvent, le voyage est semé d’embûches, et les trois héros vont cahin-caha s’improviser « Sauroctones »…

Après une enquête de longue haleine, Tif et Tondu réussissent à mettre sous les verrous l’antiquaire des stars : Patrice Goret de Saint Guy. Il ne conservait rien de moins que soixante-trois toiles de maîtres déclarées comme volées. Quelque temps après, alors en pleine tournée de dédicace pour le roman narrant cette affaire, les deux comparses tombent sur deux fous furieux. Le premier est un géant qui leur transmet un message indiquant que Kiki, une de leurs amies proches, a probablement été enlevée. Le second est la fille de cet antiquaire véreux, qui tente de brûler la librairie et d’assassiner Tif ! Cette dernière jure que son père est innocent et qu’il a été obligé de cacher les oeuvres pour le compte d’un criminel dangereux. Pour Tif et Tondu, la suspicion est on ne peut plus permise… Car c’est bien connu, les prisons sont pleines d’innocents, mais celui-là a l’air tout à fait coupable. Néanmoins, devant l’insistance de leur éditrice, Maxine, qui flaire le bon coup, ils reprennent l’enquête. Kiki, elle, manque bien à l’appel et ils se font un sang d’encre : le comble pour deux écrivains de leur trempe. Commence alors une enquête en eaux troubles, qui les mènera plus loin qu’ils n’auraient pu l’imaginer !

Tombés dans les mains des androïdes qui n’ont d’yeux électroniques que pour le bébé, War-hol et Rip-R sont au plus bas : ils sont confinés aux tâches de ménage et de triage, alors que le bébé devient un enjeu du pouvoir entre les androïdes. Mais nos deux héros vont vite s’apercevoir qu’ils ont la même préoccupation que leur geôlier : la survie du bébé et par extension celle de la future nouvelle race humaine ! Pour ce faire, ils vont devoir affronter des hordes de zombots pour espérer atteindre dans les entrailles d’un supermarché la future matrice de la race humaine, soigneusement gardée par des fonctionnaires bots zélés !

Suite à l’affaire Muller, Tango a été repéré par la DEA. L’agence fédérale le dénonce anonymement à ses anciens commanditaires, afin de piéger ces derniers. En parcourant l’Équateur, Tango et Mario espéraient pouvoir profiter de leur voyage… Mais l’épisode touristique sera de courte durée, les deux amis seront bientôt au coeur d’un affrontement dantesque.

Sorties Nouveautés BD Janvier 2020

Retrouvez les Dernières Sorties et Nouveautés Manga et Comics